10 choses que j’aime à la période de Noël

Noël, une bonne ambiance de fête, une atmosphère féérique avec toutes ces odeurs de sapins et de chocolats… C’est une période de l’année unique qui regroupe des tonnes de choses que j’aime. Étant la période de l’année que je préfère, j’avais envie aujourd’hui de vous parler de quelques petites choses que j’aime faire tout particulièrement à ce moment précis de l’année.

  • Mettre en place mon sapin et la décoration de Noël

  • Tester de nouvelles recettes de gourmandises de Noël

  • Faire les magasins pour acheter les cadeaux de Noël

  • Faire les marchés de Noël

  • Regarder des films de Noël

  • Admirer les décorations et les illuminations de Noël

  • M’autoriser à manger des friandises de Noël

  • Écouter des musiques de Noël

  • Chercher des idées de recettes pour le repas de Noël

  • Voir mes proches ouvrir leurs cadeaux de Noël

Et vous, quelles sont les choses que vous aimez faire à la période de Noël?

Publicités

5 idées de gourmandises pour Noël

Les fêtes de fin d’année approchent ! Et comme, je ne me voyais pas clôturer l’année 2017 sans écrire un article sur des petites recettes gourmandes de Noël, je vous ai donc fais une sélection de 5 recettes que vous pouvez idéalement réaliser en famille, avec vos enfants. C’est un moment très ludique pour les petits, car en plus de profiter de cette période pour pouvoir manger pleins de sucreries, c’est toujours amusant pour eux de confectionner ce genre de gourmandises avec toutes ces petits confettis décoratifs. Vous pouvez également les emballer et les offrir en guise de cadeaux gourmand de Noël.

Brownies Christmas tree :

IMG_9300.JPG

IMG_9305.JPG

IMG_9316.JPG

Ingrédients pour le brownie :

  • 150g de farine
  • 120g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 80g de beurre
  • 2 œufs
  • 130g de chocolat noir
  • 100g de noix de pécan

Ingrédients pour le glaçage :

  • 300g de sucre glace
  • 1 blanc d’œuf
  • 40 gouttes de colorant vert

Débuter cette recette en mettant le chocolat et le beurre en petits morceaux dans une casserole pour ensuite les faire fondre au bain-marie tout en remuant délicatement. Une fois que la préparation a bien fondue, retirer la casserole du feu pour y ajouter le sucre et mélangez de nouveau, puis préchauffer le four à 180°C.

Ajouter le 1er œuf dans la casserole et le mélanger aussitôt doucement, puis incorporer de la même façon le 2ème œuf. Insérer les 130g de farine, petit à petit tout continuant à mélanger la préparation. Concasser les cerneaux de noix et mélanger-les à la pâte. Étaler une noix de beurre dans un moule rectangulaire puis verser délicatement la pâte à l’intérieur. Mettre le moule au four et laisser cuire 20 minutes. Une fois cuit, sortir le gâteau du four et le laisser refroidir. Le démouler ensuite sur un plat et couper le brownie de façon équitable en forme de triangle.

Pour votre glaçage, versez votre blanc d’œuf dans un bol, incorporez petit à petit le sucre glace, tout en remuant la préparation au fouet. Continuez de battre jusqu’à ce que le glaçage devienne ferme et brillant, puis ajoutez le colorant vert. Ayant eu beaucoup de difficultés à obtenir la couleur verte, il m’a fallu aux alentours de 40 gouttes, puis continuez à remuer jusqu’à ce que vous soyez satisfait de la couleur.

Déposez le glaçage dans une poche à douille, fermez-le et coupez le coin de la poche au ciseaux. Pressez doucement le glaçage en le déplaçant en zigzag en commençant par le sommet de l’arbre, puis ajoutez vos paillettes préférées. Pour le tronc d’arbre, coupez quelques sucre d’orges pour ensuite les poussées dans le fond des brownies pour avoir ce beau résultat !

 

Sablés de Noël à la confiture :

IMG_9235.JPG

IMG_9254.JPG

IMG_9284

Ingrédients :

  • 250g de farine
  • 70g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 80g de beurre
  • 1 œuf
  • 1 c/s d’extrait de vanille
  • Confiture
  • Sucre glace

Commencez par verser le sucre, le sachet de sucre vanillé et une pincée de sel dans un saladier. Cassez l’œuf au centre, et travaillez le mélange au fouet jusqu’à ce qu’il mousse. Ajoutez la farine en une fois, mélangez d’abord à la spatule, puis pétrissez la pâte entre les mains, en les frottant l’une contre l’autre. Mettez le beurre, l’extrait de vanille et le 1/2 sachet de levure chimique et continuer de pétrir la pâte rapidement du bout des doigts, jusqu’à ce qu’elle soit homogène.

Formez une boule, emballez-la dans du film plastique et laissez-la reposer au moins 3 heures au frais. Quand le temps est écoulé, commencez par préchauffer votre four à 180°C. Étalez la pâte sur un plan de travail fariné. Avec un emporte-pièce, découpez des cercles, des étoiles de pâte, avec un autre emporte-pièce plus petit, découpez la moitié des pièces précédentes.

Vous obtiendrez le même nombre de pièces pleines et creusées. Réservez les petits morceaux de pâtes pour réaliser d’autres petits sablés. Tartinez de confiture les grandes pièces pleines, puis posez par-dessus celles qui sont creusées.

Enfin, disposez les sablés à la confiture sur la plaque du four tapissée de papier sulfurisé, puis enfournez-les pour environ 15 min, jusqu’à ce que les sablés soient bien dorés. Sortez-les ensuite du four, puis laissez-les refroidir sur une grille, puis enfin saupoudrer-les d’un nuage de sucre glace avant de servir.

 

Crinkles :

IMG_9171.JPG

IMG_9182.JPG

IMG_9191.JPG

Ingrédients :

  • 200g de farine
  • 80g de cassonade
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel
  • 1 c/c de levure chimique
  • 50g de beurre
  • 2 œufs
  • 200g de chocolat noir

Faites fondre le beurre et le chocolat au micro-onde ou au bain-marie et mélangez jusqu’à ce qu’il devient homogène. Dans un autre récipient, fouettez ensemble les œufs et les sucres puis versez ensuite la premier mélange chocolat/beurre sur la préparation.

Incorporez la farine, la levure et le sel puis par la suite, placez cette pâte 2 heures au réfrigérateur le temps qu’elle durcisse. Si vous sautez cette étape, il vous sera plus difficile d’obtenir de jolies boules rondes faciles à tremper dans le sucre glace.

Passer ces 2 heures, vous pouvez préchauffer votre four à 180°C. Sortez la pâte du réfrigérateur, et formez des boules de la taille d’une noix. Versez ensuite le sucre glace dans un petit bol et plongez les boules de la préparation à l’intérieur, de façon à les recouvrir entièrement de sucre.

Placez les boules sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfournez-les pour 11 à 12 minutes maximum. Les Crinkles vont s’étaler légèrement à la cuisson comme pour des cookies, donc pensez à laisser assez d’espace entre chaque boules pour éviter qu’elles se touchent.

Biscuits de Noël :

IMG_9347.JPG

IMG_9354.JPG

IMG_9352.JPG

Ingrédients :

  • 250g de farine
  • 70g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 80g de beurre
  • 1 œuf
  • 1 c/s d’extrait de vanille
  • 1 plaquette de chocolat noir

Démarrez la préparation par mélanger l’œuf, le sucre, le sachet de sucre vanillé et le sel. Ajoutez ensuite toute la farine ainsi que le 1/2 sachet de levure chimique, malaxer la pâte à la main, et ensuite incorporez l’extrait de vanille ainsi que le beurre par petits morceaux et pétrissez rapidement, mais attention tout de même car le beurre ne doit pas fondre, sinon la pâte deviendra collante. Réserver la préparation au frais emballé dans un film alimentaire pendant au moins 2 heure.

Étaler au rouleau sur un plan de travail fariné pour obtenir une épaisseur de 3 mm environ. Utiliser les emporte-pièces de votre choix pour faire les découpes puis enfourner ensuite vos biscuits pendant 10 minutes maximum à 180°C et placez-les aussitôt sur une grille froide et patienter pour déguster tièdes ou idéalement froids.

Si vous le souhaitez, vous pouvez également tremper une partie du biscuit dans du chocolat comme sur la photo ci-dessus. Pour cela, vous n’aurez pas le choix d’attendre qu’ils aient complètement refroidis, pour ensuite les laisser quelques temps au réfrigérateur pour que le chocolat durcisse. Les sablés se conservent assez longtemps si ils sont placés au sec dans une boîte en métal hermétique, alors n’hésitez pas à en faire davantage pour que tout le monde puisse en profiter.

 

Christmas rocky road :

IMG_9339.JPG

IMG_9325.JPG

IMG_9329.JPG

Ingrédients :

  • 100g de biscuits sec (petit beurre pour ma part)
  • 100g de guimauves
  • 300g de chocolat blanc
  • 100g de beurre
  • 3 c/s de sirop d’érable
  • 1c/s d’extrait de vanille
  • M&m’s
  • Sucre glace

Tout d’abord, placez le chocolat blanc, le beurre ainsi que le sirop d’érable dans une casserole à feu doux. Remuez constamment la préparation jusqu’à ce qu’elle soit totalement fondue puis retirer-la du feu et remuer-la avec une spatule jusqu’à ce que le chocolat et le beurre se soient complètement fusionnés. Ajoutez l’extrait de vanille et laisser le mélange refroidir légèrement avant de pouvoir ensuite ajouter les M&m’s concassés ainsi que les guimauves.

Mélangez de nouveau jusqu’à ce que tout soit combiné. Avant de verser la préparation, cassez en morceaux vos biscuits secs dans le plat pour le fond. Vous pourrez ensuite verser le mélange dans un plat carré et le saupoudrer de sucre glace et de bonbons décoratifs sur le dessus.

Couvrir la préparation avec une feuille d’aluminium et placer la dans le congélateur jusqu’à ce qu’elle durcisse. Tranchez la en carrés de petites taille, et votre Christmas rocky road est enfin prêt!

Et vous, avez-vous des recettes de Noël à me faire découvrir?

To The Bone – TCA 

J’ai décidée aujourd’hui de vous parler d’un film que j’ai eu l’occasion de regarder récemment. Pour ceux qui me suivent depuis le début, vous comprendrez facilement les raisons qui m’ont poussées à vouloir en parler. Pour les autres, je vous invite à lire le 1er article de mon blog qui parle de mon anorexie.

Le film raconte le combat d’Ellen, une jeune anorexique de 20 ans qui enchaîne les hospitalisations sans pour autant réussir à guérir. Ses proches décident alors de l’envoyer dans un centre dirigé par le docteur Beckam aux méthodes « peu conventionnelles » où se trouve d’autres personnes atteintes de TCA.

Le scénario permet de rappeler que l’anorexie ou autres troubles du comportement alimentaires, n’est pas juste une histoire de nourriture, que le mal est plus profond et qu’il n’y a souvent pas qu’une mais plusieurs causes. Il montre leurs quotidiens ainsi que leurs souffrances tout en évoquant la détresse des personnes qui les entourent, car aucun d’entre eux ne trouvent le moyen de les aider. Seuls les patients ont la clef de leur destin, le docteur Beckam ne pourra pas les aider s’ils ne choisissent pas de s’en sortir pour vivre. Avec le temps, je me suis rendue compte qu’effectivement nous ne pouvons pas sauver ceux qui ne le veulent pas. Les médecins nous donnent juste les outils, c’est à nous de les utiliser et d’en faire bon usage.

To the borne montre la réalité crue de la maladie, il montre qu’elle peut aussi gagner quand nous n’avons ni le courage ni l’espoir de la combattre. C’est très difficile, j’en suis consciente, mais il faut savoir prendre la vie du bon côté, sans bien évidemment oublier qu’il y aura toujours des obstacles. Il ne faut pas se mentir, la vrai vie c’est ça, elle est faite de bons comme de mauvais moments, mais le plus important, c’est de pouvoir à chaque fois se relever et en ressortir plus fort.

Ce film est une bonne façon d’ouvrir les yeux sur toutes ces maladies dévastatrices et d’imaginer le ressentie des personnes mal dans leur peau, trop souvent incomprises.

Mon histoire – L’anorexie

J’ai depuis très longtemps cette envie d’ouvrir un blog et/ou une chaîne YouTube, mais par manque de confiance en moi, je n’est jamais osée franchir le pas. Mais aujourd’hui j’ai décidé de changer et de faire des choses que j’ai toujours voulu faire. Mon blog parlera tout particulièrement de beauté et de mode. Mais pour mon 1er article, j’avais envie de vous parler de quelque chose qui me tenais à cœur : Mon anorexie.

Liberté

Il faut savoir que l’anorexie est beaucoup plus compliquée que le désir de devenir/rester mince. Les troubles du comportement alimentaire sont réels et sont mortels. J’ai cru au début faire un régime, comme la plupart des anorexiques je pense, mais sur le chemin de la perte de poids, l’anorexie vous tombe dessus. Au début vous êtes dans le déni total malgré les remarques de votre entourage. Vous ne tenez pas compte de leurs remarques car pour vous, tout va bien, vous êtes mince et vous adorez ça. Mais petit à petit la nourriture est la seule chose qui vous occupe l’esprit. L’obsession est un mot qui décrit bien un trouble du comportement alimentaire. Plus la situation dégénère, plus vous allez dans vos obsessions. En d’autres termes, vous vous sentez de plus en plus mal mentalement, mais pas que, car physiquement aussi, vous avez des conséquences. Les cheveux deviennent cassant et vous en perdez par poignées. Votre peau devient sèche par manque d’hydratation, vos ongles se cassent et vous avez froid constamment. Plus les jours avancent plus vous devenez faible, fatigué et à bout de force. Vous avez beaucoup de mal à penser correctement, sauts d’humeur et irritabilité. Vous avez également l’absence de règles, on appelle ça l’aménorrhées. Je me suis rendue compte, que la relation que je détruisais le plus était celle avec moi-même, on ne se rend pas tout de suite compte à quel point nous sommes devenu trop maigre. Je n’avais pas obtenue ce corps mince et musclé comme je voulais au début, mais plutôt un corps sans formes avec les os apparent.

Quand on se fait du mal, on blesse énormément ceux qui nous aiment. Voir mes proches souffrir de ma maladie m’a fait ouvrir les yeux, il fallait que je retrouve un corps de femme et j’étais la seule qui pouvais faire en sorte que ça puisse se faire. J’avais besoin d’accepter une aide et un soutien autour de moi. Je me suis rendue compte que toute seule je ne pouvais pas y arriver, donc avec l’aide de mes proches, j’ai décidée de me faire hospitaliser. Ce fut difficile au début, mais quand vous êtes conscient de votre maladie et que vous avez l’envie et le courage de vous en sortir, persévérez et vous y arriverez même si la guérison psychologique est un long processus. On ne « guérit » pas d’un trouble du comportement alimentaire, c’est la personne qui se guérit. La guérison est un processus difficile et imprévisible qui prend parfois des mois voir des années.

Je finie cet article en vous disant qu’il ne faut jamais perdre espoir, aujourd’hui sera meilleur qu’hier, et demain le sera encore plus parce que chaque jour passé m’éloigne de l’anorexie et me rapproche du bonheur.